HeaderSmall

Le village


puce  Altitude : 1780 m
puce  Commune : Meyronnes
puce  Département : Alpes de Haute Provence (04)
Chapelle st Ours


Un peu d'histoire

La communauté de Meyronnes a su surmonter les siècles en s’organisant en trois hameaux (St Ours, Fontvive et Certamussat) et une ferme isolée (la Grange) autour de son chef lieu (la ville). C’était le fief des Bérard de Meironnes dont la seigneurie tenait les hautes vallées de l’Ubaye avant la fondation de Barcelonnette (1231).

St Ours est la plus ancienne de ces localités. Son plateau (le Plan : premier nom connu du lieu) accueille des hommes depuis la préhistoire.

Sa terre a nourri des générations de laboureurs cultivant le seigle et de bergers élevant le mouton. Son sous-sol a livré marbre rose et charbon : l’exploitation minière a connu son apogée en 1841 – 1844 lorsqu’on cuisait la chaux nécessaire à la construction des forts de tournoux.

Ses habitants possédaient une école dès 1737. Après l’érection de leur hameau en paroisse par Napoleon III, ils ont reconstruit à leur frais leur église et la chapelle du vieux St Ours (1860).

L’émigration au Mexique (1840-1914) annonce le déclin de cette communauté, lequel se poursuit jusqu’aux années 30. La construction des forts Maginot (1930-1936) (ouvrage principal de St Ours haut et trois blockhaus satellites : nord-est de St Ours, nord-ouest Fontvive et Serre la Plate) apporte une ultime prospérité, interrompue par la guerre de 1939-1945. Les habitants, d’abord évacués en Lozère devant l’attaque italienne (juin-juillet 1940), puis déportés en Italie par la Wermarcht en représailles des combats du 24 Août 1944, retrouvent au printemps 1945 leur hameau détruit et miné.

Aujoud’hui, la vie paisible a repris. Les maisons fleuries au soleil de l’été s’exposent pour le plus grand plaisir des visiteurs.

Le jardin de Josiane